La pratique du sabre laser


Le Combat au Sabre Laser est une nouvelle discipline de combat à arme "blanche", qui utilise le Sabre-Laser de manière à la fois sportive et ludique.
Ce nouveau sport n'est pas une simple adaptation d'un sport pré-existant, en remplaçant l'arme par un sabre laser.
L'art du sabre laser demande un style de combat particulier, propre à cette arme singulière aux contraintes qui y sont liées. Ainsi, "l'escrime au sabre-laser" a été codifié et sa pratique finement développée depuis 1997.
Elle emprunte au Kendo, à la Canne de combat, à l'Escrime Médiévale et Contemporaine (au Sabre en particulier), et mélange ces techniques pour aboutir à un style unique.

Originaire d'Italie et des Etats-Unis, ce sport c'est rapidement développé dans de nombreux autres pays (Angleterre, Belgique, Russie, Espagne, Irlande, Suède). Depuis, il commence à s'établir également en France.

Elle est ouverte à un large public, quel que-soit le sexe ou l'âge (bien que nous ne proposions, pour le moment, que des cours adultes.)


Le maniement du Sabre Laser est axé autour de 7 formes.
Chacune d'elles se différencie des autres par des techniques de combat spécifiques, un maniement du sabre différent, et un état d'esprit qui lui est propre.

- la forme 1 - Shii Cho : Elle permet l'apprentissage des bases et la familiarisation avec le maniement de l'arme. Manié à deux mains, le sabre est utilisé tel une arme lourde, provoquant de larges sections, visant à neutraliser rapidement l'adversaire.
La forme 1 est enseignée pendant au moins un an, avant de permettre à l'apprenti de découvrir les autres formes.
- la forme 2 - Makashi : Axée sur le maniement du sabre à une main, cette forme délaisse la puissance au profit de la mobilité. C'est une forme très appréciée des duellistes.
- la forme 3 - Soresu : cette forme est centrée sur la défense, utilisant le sabre avec d'amples mouvements pour couvrir l'intégralité des zones de contact.
- la forme 4 - Ataru : Elle pousse plus loin l'utilisation de l'environnement pour donner l'avantage à l'attaquant, et permet d'acquérir une très grande mobilité lors des combats.
- la forme 5 - Djem So : Dérivée du Shii Cho, cette forme assure une domination plus brutale sur l'adversaire, par un ensemble d'attaques et de ripostes déstabilisantes.
- la forme 6 - Niman : Forme peu tournée vers l'agressivité, elle utilise les spécificités de chaque forme pour donner un avantage rapide à son utilisateur sans avoir recours à la violence.
- la forme 7 - Juyo : La plus complexe et controversée des formes, elle noie l'adversaire dans un tourbillons d'attaques imprévisibles, demandant une grande maitrise de soi, mais aussi une apparente agressivité, la rapprochant dangereusement du côté obscur ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire